20/06/2018

Skipper, quel est le cadre de sa fonction ?

Skipper à bord d’un bateau de location, le cadre légal,sa fonction, ses responsabilités et le déroulement de la croisière


Opérant dans la location de croisière depuis 1997, Océans Evasion propose des locations avec skipper à bon nombre de croisiéristes qui n’ont pas forcément les qualifications requises pour piloter un bateau ou préférant simplement profiter de leur voyage sans s’occuper de la navigation.

L’intérêt est croissant pour ce type de vacances et aujourd’hui, plus d’un tiers des locations se déroulent avec un skipper professionnel à bord. 

Face à cet engouement, Océans Evasion a effectué un tour d’horizon des questions que vous pourriez vous poser sur les croisières avec skipper.


1. Le cadre légal d’une location avec skipper


Que signifie le terme skipper ?


La langue anglaise permet de différencier 2 types de skipper. En effet, lorsque l’on parle du skipper professionnel qui a reçu une formation certifiante et qui est donc habilité à exercer ce métier, le terme « captain » sera utilisé. Dans l’autre cas, « skipper » sera employé pour nommer le membre de l’équipage qui aura la responsabilité de diriger le bateau mais sans être pour autant un professionnel de ce métier.

Le langage français, lui, n’opère pas cette distinction ainsi le terme skipper désigne aussi bien une personne professionnelle que non professionnelle. Dans ce document, le terme skipper sera abordé pour parler de la personne professionnelle.


Quelles formations ont les skippers ?


Un skipper professionnel a acquis ce titre à travers des diplômes :

Des diplômes nationaux comme le « Capitaine 200 voile » en France qui juge apte des skippers à exercer professionnellement leur métier sur les bateaux battant pavillon français. Cette formation dispense une vingtaine de semaines de cours où les skippers ont acquis toutes les connaissances nécessaires pour exercer le métier. 

À travers cette formation, ils acquièrent donc des savoirs faire professionnels dans la navigation, la lecture des cartes marines, la météorologie, la sécurité ainsi que dans la règlementation maritime. Tous les titulaires de ce diplôme ont à leurs actifs un minimum de 12 mois de navigation.


Un diplôme international comme le «Yacht  Master  Coastal Skipper»,  qui  permet aux skippers professionnels  ayant au moins  800 milles  de  navigation derrière  eux,  d’exercer  leur métier sur  les  côtes  étrangères.  Cette formation leur permet de piloter tout type de bateau de plaisance, de jour ou de nuit sur des trajets côtiers. Les skippers, à travers le Yacht Master ont acquis les diverses notions importantes comme les préparatifs et la planification du voyage, le pilotage et les manœuvres du bateau, la gestion des situations d’urgence…


Qui choisit le skipper pour une croisière ?


Les skippers travaillent généralement en freelance ou sont employés par des armateurs. Ce sont les chefs de base qui sélectionnent les skippers en fonction de leurs caractéristiques et compétences. Océans Evasion leur transmettra les informations que vous aurez déposé dans le document « Préférences Skipper » (que vous pouvez retrouver en cliquant ici), et ceux-ci dans la mesure du possible positionneront le skipper qui sera le plus en adéquation avec votre demande.


Quel est le coût du skipper et qui le rémunère ?


En moyenne, le coût d’un skipper s’élève par jour entre 150 et 250€ en fonction du pays (TVA, taxes sociales…). Pour la rémunération, plusieurs cas de figures sont possibles. Si le skipper exerce sur un « bareboat » (bateau nu) qui est habilité à accueillir un skipper professionnel dans le cadre de son activité, alors celui-ci sera payé par le chef de base ou par Océans Evasion.


Si ce n’est pas le cas, alors le skipper fera partie de l’équipage et sera directement payé par le locataire du bateau. C’est par exemple le moyen de disposer d’un skipper en Italie et en Espagne. En effet, la législation dans ces pays différencie la location de bateaux nus (pas de skipper) et la location avec skipper ou équipage.


Qu’en est-il de la location avec un particulier propriétaire d’un bateau ?


La particularité de la langue française et le fait qu’il n’y ait aucun permis obligatoire font que les propriétaires de bateaux peuvent jouer avec les termes et se déclarer être skipper. Seulement, dans la très grande majorité des cas, aucun d’eux n’a reçu de formations. Il paraît alors assez aberrant de confier ses vacances et sa sécurité lors d’une croisière à une personne qui n’a pas reçu de formation, qui ne sera pas couverte en cas de problème et dont le bateau n’aura pas été contrôlé sur divers points concernant la sécurité à bord.


2. Fonctions et responsabilités du skipper



Y a-t-il un cadre particulier aux locations avec skipper ?


Non, il n’y a aucun cadre mais seulement des habitudes qui ont été acquises par les usages et par le droit maritime.


Quelle est la responsabilité du skipper ? 



La responsabilité du skipper concerne  la  sécurité  à  bord  du  bateau ainsi  que la navigation.  Il dispose d’une  responsabilité civile professionnelle.  Il  doit aussi  être  à l’écoute du client et répondre à ses exigences dans la limite du possible. Le skipper est  le dernier décisionnaire sur l’embarcation et si celui-ci juge qu’il  faut rester au port ou aller vers une autre destination en cas de  mauvaises conditions météorologiques, il faudra suivre ses conseils.  C’est aussi le gardien du bateau, il doit donc en assurer la surveillance, en mer ou  lors d’une escale.


Le skipper peut-il effectuer d’autres tâches que la navigation ? 


Le skipper est sur le bateau pour assurer la navigation et la sécurité à bord, il est chargé d’emmener le voilier d’un point A vers un point B. Il n’est donc par exemple pas habilité à garder  les  enfants  durant  une  escale  et  n’est  pas  non plus  un  cuisinier.  Les tâches ménagères, le repas et la cuisine sont à partager entre tous.

                                                           

Le skipper est-il un formateur ?


Le  métier  de  skipper  est  différent  du  métier  de  formateur.  Pour  être  formateur en France,  un brevet d’État est nécessaire. Le skipper n’est donc pas un formateur. En conséquence, il ne pourra pas vous former à piloter un bateau mais il peut tout de même, si vous le souhaitez  et  qu’il  accepte  de  le  faire,  vous  donner  quelques  astuces,  conseils  et techniques sur la navigation en voilier.


Qui est responsable d’une éventuelle dégradation de l’embarcation ? 


La location d’un bareboat (bateau nu) avec skipper est équivalente à une location de voiture à laquelle vous rajouteriez les services d’un chauffeur. Ainsi, en cas de dégradation  vous serez tenu pour responsable à hauteur de la caution / franchise. C’est pour cela que nous incitons  fortement au  rachat  de  caution/franchise  dans  le  but  de diminuer fortement les coûts en cas d’incident.  Il  pourra  aussi  rester  une  franchise  résiduelle  concernant  les dégâts au sein du bateau comme la dégradation d’un coussin par exemple.


3.Organisation de la croisière avec skipper

 

Comment se déroule l’arrivée sur le bateau avant la croisière ?


À votre arrivée, vous serez accueillis sur  le bateau par le skipper qui vous accompagnera durant votre séjour. Celui-ci vous fera visiter le bateau en vous montrant l’inventaire, il vous donnera aussi les consignes de sécurité et vous informera sur les choses à faire et ne pas faire.  Par la  suite vous pourrez signer les documents reprenant l’inventaire et l’état des lieux du bateau, qui seront remis au chef de base.

Outre ceci, vous ferez un briefing avant votre départ concernant vos envies, le parcours que vous envisagez ainsi que le type de navigation que vous souhaitez.


La communication entre vous et le skipper durant la croisière : un point important


Les  points  de  communication  que vous ferez en fin de journée  sont très importants  car  cela  vous  permettra d’exprimer  votre  ressenti  sur  la croisière (si  le rythme vous convient, si la navigation vous convient…). Ne pas faire  ce point journalier pourrait faire naitre des frustrations que ce soit  pour vous-même ou bien pour le skipper.
De plus, cet échange avec le skipper vous amènera aussi à établir le plan de navigation pour la journée du lendemain en fonction des conditions météorologiques attendues.



Quelle est la place du skipper durant la croisière ?


Le  skipper  fait  partie  intégrante  de l’équipage. À ce titre,  il  a  donc  accès  aux  parties communes du bateau. Il faudra aussi  s’assurer que celui-ci ait une cabine et  convenir avec lui d’un accès à une salle de bain  s’il  n’en a pas  de rattaché à sa cabine.  Lors de votre avitaillement vous devrez aussi le prendre en compte afin qu’il puisse se nourrir. De même si vous vous absentez durant une soirée, il faudra lui laisser de l’argent ou prévoir de la nourriture pour qu’il puisse se restaurer.


Quels sont les coûts supplémentaires lors d’une croisière avec skipper ?


Lors d’une location de croisière avec skipper, vous aurez outre les charges du skipper, des coûts supplémentaires à prendre en compte. En effet, les frais comme les places de ports et le carburant ne sont pas inclus dans l’offre. Ceux-ci varient en fonction de votre programme et seront donc à régler au fur et à mesure de votre croisière directement aux marinas et en fin de croisière à la station gasoil. L’avitaillement ainsi que vos dépenses personnelles seront aussi à votre charge.

En moyenne, il faudra compter 150 à 200€ de carburant par semaine pour un catamaran et 80 à 120€ pour un voilier. En ce qui concerne les frais de port, ceux-ci varient de 50 à 120€/nuit pour un catamaran et de 20 à 60€/nuit pour un voilier.


Est-on obligé de laisser un pourboire au skipper à la fin de la croisière ?  


En principe, si vous avez été satisfait de votre croisière, il est d’usage d’accorder un pourboire. Celui-ci est généralement compris entre 10 et 15% du prix de la prestation du skipper.

Attention, dans le cadre d’une location avec équipage, les pourboires sont plus importants, en effet l’équipage est enrôlé à l’année ou à la saison, les salaires sont faibles, l’essentiel de la rémunération est perçu grâce aux pourboires. Dans ce cas, il est bon de prévoir entre 8 et 15% de la prestation globale.


4.Les croisières avec skipper chez Océans Evasion


La croisière avec skipper est un excellent moyen de partir en voyage si l’on ne sait pas naviguer ou si l’on préfère ne pas piloter le bateau afin de profiter au maximum de ses vacances de rêve à bord d’un voilier ou d’un catamaran.

Pour se relaxer encore plus pleinement il existe aussi la solution des « crewed boat »  (bateaux avec équipage) où un équipage professionnel sera à votre disposition pour la navigation, la cuisine ainsi que le nettoyage.