06/11/2018

Croisières et Réserves marines protégées : mode d’emploi ?

Les aires marines protégées, sous leurs formes abrégées AMP, couvraient en 2015 environ 3.4% de la surface des océans, soit l’équivalent de 5000 zones dans le monde entier.

Les AMP servent à encadrer les activités humaines telles que la pêche, les zones de loisirs (plaisance, plongée, sport de glisse) afin de permettre aux communautés locales mais aussi aux écosystèmes de s’épanouir.

Toutes ces zones sont classées grâce à une numérotation bien définie allant de 1 à 6, 1 étant la protection totale.

Le but de cette régularisation est de nous permettre de profiter pleinement de ces espaces sans les détruire.

S’approcher et entrer en contact avec ces aires marines est une expérience  pleine de richesse, elle ravira vos équipiers lors des futures croisières.

Cependant quelques précautions sont à prendre et à communiquer aux équipiers.

Le comportement responsable du plaisancier

A l’image du 1er parc marin français, le Parc Marin de la Mer d’Iroise (pointe du Finistère), l’objectif commun est de maintenir et de développer les intérêts de protection de l’environnement, des espèces et des populations tout en donnant un accès encadré aux visiteurs.

Afin d’assurer la protection des espaces et des espèces, il faut instaurer une régularisation pour les activités professionnelles : tourisme et pêche naviguant dans ces zones-là. Cette réglementation passe par la sensibilisation et le contrôle.

La première chose à faire, au moment de la préparation de l’itinéraire est de vérifier si une AMP est présente ou non dans votre zone de navigation.

Ensuite, il conviendra de se renseigner sur la réglementation attenante et de la respecter. (Aires marines.fr, wwf, guides nautiques, site internet de l’AMP…)

La réglementation peut être à différents niveaux : l’accès, les mouillages, le débarquement à terre, taxes....

Dans tous les cas, il est évident qu’en bon marins, nous veillerons à ne plus rien rejeter en mer, à ne rien prélever en mer et à terre, à bien utiliser les réserves eaux noires et eaux grises et à se tenir à une distance raisonnable des espèces marines protégées : ceux sont les principes de base.

Corse : Golfe de Porto (Calanques de Piana, golfe de Girolata et réserve de Scandola)

Les calanques de Piana, le golfe de Girolata et la réserve de Scandola sont tous les trois connus sous le nom de « Golfe de Porto ». Ce golfe créé en 1983 appartient à l’UNESCO, et fait une superficie d’environ 120 km2, c’est également le plus beau point de vue que la Corse ait à offrir. Cette zone rocheuse propose de belles petites plages et un splendide spectacle mêlant le bleu de l’eau au rouge du de la roche.

En réservant votre bateau à Ajaccio, vous pourrez faire escale à Cargèse, vous serez ensuite à 2 heures de navigation de la réserve (12 NM)

Turquie : KAS – Kekova

Un petit paradis pour les plongeurs situé au sud-ouest de la Turquie, légèrement à l’est de Kas, Kekova est une AMP constituée d’anciennes citées englouties, de récifs coralliens et de bancs de poissons de toutes les couleurs. L’association WWF sur place travaille avec les autorités en places dans le pays pour permettre la pérennité de ce système.

Une semaine de croisière depuis Fethiye ou Gocek vous permettra de rejoindre cette zone, un séjour de 2 semaines est préférable afin d’apprécier toutes les beautés du sud Turquie.

Sicile – Les Egades

Aire marine protégée établie en 1991, au sein de l'archipel italien des Egades à l’Ouest de la Sicile: Trapani (ville en face de ces îles), Levanzo, Favignana et Marettimo. Cette zone est protégée car elle possède un système complexe et fragile : des canyons sous-marins séparent les îles entre elles. Marittimo est un des must de la Meditterranée pour ses plongées.

Notre base de Marsala, « Port de Dieu » est une charmante ville de départ pour découvrir les Egades, à seulement 2 heures de mer.

Baléares – Cabrera

Situé à un peu plus d’une heure de navigation de Majorque, ce lieu d’une richesse incroyable fait partie de l’archipel des Baléares. Sa faune est représentée par de grandes colonies d'oiseaux marins comme le goéland d'Audouin et le milieu marin est fourmillant d'espèces comme le poulpe ou la murène. Le parc peut être visité à bord d'embarcations mais il est conseillé de réserver. Avant toute visite en voilier, il est nécessaire d'obtenir l'autorisation de l'administration pour réserver sa bouée pour le soir.

L’archipel se situe à seulement 1h30 de navigation depuis Colonia San Jordi à la pointe sud est de Mallorque. Palma ou Porto Colom sont 2 excellents points de départ.

Ibiza – Formentera

La réserve marine Dels Freus a été créée en 1999 et fait une superficie de 13 617 hectares marins, ce qui fait de cet espace, le deuxième plus grand parc marin protégé de la Méditerranée espagnole. Il y a des zones peu profondes mais également des zones profondes de plus de 60 mètres. On y rencontre donc une  grande variété de paysages sous-marins, en particulier les prairies de posidonie de Méditerranée (classées au Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO).

Située au nord de Formentera, un séjour d’une semaine au départ de Ibiza et de notre base de St Antoni de Portomany vous permettra d’approcher cette réserve et ses fonds marins.

Italie – Ventotene e San Stefano

En pleine mer Tyrrhénienne, l’île de Ventotene et Santo Stefano est un vrai bijou avec quelques petites maisons autour du port et de l’ancien port-frontière sur une superficie de près de 30 km2. C’est un lieu incontournable du tourisme alliant respect de la nature et de l’environnement.

Sardaigne – Archipel de la Maddalena

L’archipel de la Maddalena est un parc National composé de nombreuses îles et îlots dont les plus connues sont La Maddalena et Caprera. Cet endroit a la particularité d’être sauvage et protégé. La mer y est d’une couleur incroyable. Les paysages sont d’une richesse étonnante puisque se mêlent mer aux nuances vert émeraude et bleu turquoise, récifs de granite clair, sable blanc, et maquis luxuriant.
L’archipel est situé à seulement 5NM des Lavezzi, mais le moyen le plus facile de s’y rendre est depuis nos bases du nord Sardaigne : Santa Teresa de Gallura, Cannigione ou Portisco, toutes trois très bien desservies par l’aéroport international d’Olbia.

Croatie – Kornati

L’archipel des Kornati compte 89 îles, îlots et rochers inhabités, éparpillés sur une superficie de 217 km2, et est très connu pour ses falaises. Les Kornati que l’on peut décrire comme un labyrinthe ensoleillé de la mer et le calme au milieu de la nature vierge.
Nos bases de Biograd et de Sibenik sont à une demi-journée de navigation de cet incroyable archipel. En début ou fin de croisière, vous serez proche d’une autre merveille de la région : le Parc Naturel de la rivière Krka.

Croatie – Mljet

L’île de Mljet, calme et remplie d’une dense flore méditerranéenne, est située à quelques heures en bateau à l’est de l’île de Korcula. Le parc National de Mljet a été créé au début des années soixantes. Il couvre environ 30 kilomètres carrés de la superficie de l’île (1/3 de la superficie). Ce parc se compose de deux lacs salés naturels (Veliko et Malo jezero) qui sont reliés entre eux par des endroits étroits. La salinité de l’eau est moindre à celle de la mer grâce à un apport en eau douce. Par contre, la température des lacs est généralement plus haute que celle de la mer, environ de 4°C de plus.
Pour rejoindre cette réserve, le plus simple est un départ de Dubrovnik situé à 3 heures de navigation, vous pouvez également profiter des nombreux One Way que nous organisons entre Split et Dubrovnik ou inverse.

Grèce – Zakynthos

Le parc national de Zakynthos, crée en 1999, est un des lieux le plus important pour la ponte des tortues caouannes en Méditerranée (+ de 500 femelles pondent chaque été sur les plages). Mais Zakynthos est aussi un lieu fort touristique, avec quelques 650 000 visiteurs chaque année, le personnel du parc marin a donc dû revoir la gestion et mettre en place un projet permettant de concilier tourisme de masse et préservation de cette espèce sensible.
Une semaine de croisière est idéale pour rejoindre cette île du sud de la mer Ionienne. Le point de départ sera notre base de Levkas que l’on peut rejoindre depuis l’aéroport de Prevezza, Corfou ou celui d’Athènes.

Grèce – Alonissos et les Sporades


Le Parc National Marin des Sporades d’Alonissos, créé en 1992 suite à une prise de conscience de la dégradation de l’habitat des phoques moines méditerranéens, possède une superficie de 2 260 km². Cela fait de ce parc l’une des plus grandes aires marines préservées d’Europe. Il faut savoir que cet espace recouvre moins de 1 % de la surface des océans mondiaux, on y trouve plus de 10 % des espèces connues dans le monde !

Deux solutions pour rejoindre les Sporades : nos bases proches de Volos ou de Skopelos directement dans l’archipel ou plus simple en logistique, depuis notre marina de Nikiti et l’aéroport de Thessalonique.

France – Parc national de port Cros

Ce parc a été créé en 1963. Il fait une superficie de 1700 hectares de terres émergées mais surtout 2900 hectares de surface maritime. Il est le plus ancien parc marin d’Europe et en France. Dans tout cet espace, la faune et la flore sont très présentes, plus de 600 espèces de végétation et 500 espèces d’algues et pour la flore : plus de 100 espèces d'oiseaux, presque 200 espèces de poissons et quelques espèces terrestres endémiques.
Notre base de Hyères, « la Mecque » de la voile sur la côte française Méditerranéenne ou Port Grimaud sont les 2 points de départs qui permettent de rejoindre Port Cros en moins d’une demi-journée.