07/06/2020

Naviguer en respectant les Océans

Océans Evasion est impliqué dans le respect et la protection des Océans. En cette journée mondiale de l'océan, nous vous proposons de découvrir toute la gestion du cycle des eaux à bord.


Le Cycle des eaux à bord


Si un élément domine tous les autres lorsque l’on navigue, c’est bien l’eau !
Elle est omniprésente et en même temps si précieuse.



Comment pouvons-nous économiser l’eau douce ?


Même si les bateaux sont de mieux en mieux équipés pour une capacité de stockage d’eau douce de plus en plus grande et même si on constate une généralisation des dessalinisateurs sur les catamarans, c’est l’une des ressources à contrôler avec attention.

Ainsi, à la différence des usages terrestres, on fera attention à utiliser l’eau de mer pour la vaisselle, l’eau douce servant uniquement au rinçage.
Les temps de douche seront également diminués, on doit par exemple penser à couper l’eau le temps de se savonner.

Astuce : il existe du liquide vaisselle et des savons compatibles à l’eau de mer. 

Comment devons-nous gérer nos eaux une fois utilisées : eaux grises, eaux noires ?


On distingue les eaux sales en deux catégories : 

Les eaux grises, qui regroupent les eaux de vaisselle, de toilette et de fond de cale. Elles sont contaminées par les substances chimiques contenues dans les produits de nettoyage. Sur les bateaux, elles sont rejetées directement à la mer via les pompes de douches, de cale et les évacuations d’éviers. Une chose à retenir : les limiter au maximum !

Astuce : Certains produits de nettoyage sont plus ou moins respectueux de l’environnement (et pas forcément les « verts » ou « bio »). Privilégiez les labels « Ecolabel eu » et « Ecocert » qui sont plus facilement biodégradables.

Les eaux noires sont les eaux provenant des WC, tous les bateaux sont équipés de cuves à eaux noires depuis 2008. Pour ne pas les disperser au port ou au mouillage, où leur impact est le plus nocif, il convient de maintenir ces cuves fermées et de ne les vidanger qu’une fois au large.

Astuce : lors du check-in, nous vous invitons à contrôler leur bon fonctionnement et à demander des explications sur leur utilisation au chef de base.

Quid de l’eau potable à bord ?


Si l’eau des réservoirs d’eau douce peut être considérée comme potable, elle a souvent un mauvais goût dû au stockage dans un réservoir plastique. L’utilisation d’une carafe avec filtre à charbon peut être une bonne solution. 

Sinon, privilégiez les contenants de 5 litres pour éviter d’avoir à débarquer 40 bouteilles plastiques à votre arrivée. Pensez bien sûr à faire le tri et à les jeter dans les bons conteneurs.

Astuce : Réutiliser les bouteilles en les remplissant lors des escales peut faire économiser du plastique.


L’avenir des bateaux de location ?


L’utilisation de filtre afin d’utiliser l’eau des cuves est une solution, déjà en place par Jeanneau sur son Sun Loft 47. A défaut d’être monté en série, les opérateurs se mettent au travail, ainsi, notre base des Bahamas équipe tous ses bateaux de ce type de filtration.
La technique s’améliore, des déssalinisateurs peu énergivores fonctionnent en 12v grâce à l’unique apport des panneaux solaires. Les flottes commencent à s’équiper ! A suivre