Polynésie Française - Tahiti

Infos touristiques

L’océan est un terrain de jeu infini. Il y a la plongée sous-marine, avec masque et tuba ou avec bouteilles. Sur les atolls des Tuamotu, vous rencontrerez peut-être des requins gris, soyeux, pointes blanches et noires, marteaux à certaines périodes, raies mantas et aigles, napoléons et toutes sortes de flottilles plus petites aux parures colorées. À Bora-Bora, un simple masque donne accès aux sites où évoluent raies, murènes et barracudas.
Pour les passionnés, il est possible d'effectuer une plongée avec les baleines à bosse à Rurutu, dans les Australes, au moment de leur migration (juillet-octobre). Dans les Tuamotu, il est parfois possible d'apercevoir l’impressionnant requin-baleine. D’une manière générale, la plongée en lagon est moins gratifiante que sur le récif extérieur, toujours plus animé. Vous y trouverez des grottes, toutes sortes de coraux, des nudibranches et même des épaves, comme celle du Nordby, un trois-mâts coulé en 1900 sur le récif de Raiatea (29 m).
Pour une bonne vue d’ensemble des meilleurs spots et les coordonnées des centres de plongée, consultez le site de Polynesia Diving.

L’activité favorite des Polynésiens est plutôt sur que sous l’eau. Le surf est une invention purement polynésienne, jadis très codée, déjà observée par Cook lorsqu’il aborda à Tahiti au XVIIIe siècle. L’île reste reine en la matière. Les confirmés se dirigent vers le mythique spot de Teahupo’o, un reef break massif réputé pour ses tubes d’enfer. Les débutants choisissent des beach breaks plus accessibles : à Papeno’o ou à Rocky Point par exemple - fonds sableux et droite sympa bien creuse. Plusieurs fois par an, les grandes compétitions voient débarquer les plus grandes gloires de la glisse mondiale. Un spectacle à ne pas manquer...

Tahiti et les îles hautes (Société, Marquises, Australes) proposent de nombreuses randonnées au cœur des montagnes secrètes d'où la vue vertigineuse embrasse les lagons, les baies, l'immensité du Pacifique.
A travers les vallées sauvages de Huahine ou sous les Mape des forêts tahitiennes à la rencontre des mystérieux sites marae, vers les cascades imposantes d’Afareaitu (Moorea) ou à la découverte du tiare apetahi sur les versants de Raiatea, vous irez flâner sur des chemins chaotiques donnant accès à des vues imprenables.
À Tahiti, des chemins remontent le long des torrents en direction des monts Aorai (2 056 m - 5h) et Orohena (2 241 m - 7h), les points culminants de l’île. Des refuges permettent d’y passer la nuit. Des balades moins ardues mènent vers des cascades, des grottes ou les tunnels de lave d’Hitiaa.
Moorea est un autre terrain favorable à la randonnée, comme l'ensemble des sommets des îles hautes à condition de recourir aux services d’un guide.
Les îles Marquises sont un autre lieu privilégié pour les amateurs de grands espaces. Elles sont superbement accidentées : à pied ou à cheval, les pistes reliant les hameaux ne vous décevront pas. À Fatu Hiva, les 17 km entre Omoa et la baie des Vierges sont exceptionnels. Les cavaliers moins aventuriers trouveront des montures à louer sur toutes les îles hautes, pour une cavalcade d’une heure ou d’une journée. Vous chevaucherez dans les cocoteraies traversant les paysages spectaculaires des vallées de Nuku Hiva riches de nombreux sites archéologiques. D’autres randonnées vous conduiront le long des plages de sable blanc, vous offrirant un somptueux coucher de soleil en toile de fond, ou encore vous remonterez des rivières à travers la végétation luxuriante de Raiatea.
Sur les atolls, la végétation arbustive et le cocotier dominent. Au nombre des plantes les plus fréquemment rencontrées, citons le tiare, dont la fleur, emblème de la Polynésie, est portée en colliers ou dans les cheveux, l'arbre à pain, le banian, le bois de rose, le miki miki, le tamanu, le bananier, la vanille, le corossolier, l'ylang ylang, le jasmin, l'hibiscus... La faune est plutôt pauvre comparée aux régions situées à l'ouest du Pacifique, en raison de l'éloignement des continents. Vous n'y verrez donc aucun serpent, mais quelques espèces d'insectes et une centaine d'espèces d'oiseaux...

Plusieurs fois par an, les courses de va’a, la pirogue à balancier polynésienne, mettent le feu aux lagons ! La plus grande, Hawaiki Nui Va’a, organisée en octobre, relie Huahine à Bora-Bora en trois étapes.

Evadez-vous en véhicule tout terrain pour un safari en direction des anciennes plantations de vanille, sur les collines tropicales de Raiatea et Tahaa!

La découverte de Tahiti et Moorea en hélicoptère est une excursion inédite à ne pas négliger. La vue des pics de basalte, des canyons où se déversent des cascades impétueuses, de cet alignement de crêtes et plateaux révèle un autre visage, secret et séduisant de la Polynésie intérieure.
Planer en parapente au-dessus des vallées luxuriantes, est aussi un souvenir inoubliable dans un cadre majestueux.

À Papara, sur la côte ouest de Tahiti, admirez le bel ordonnancement du golf d’Atimaono, un 18 trous exigeant l'espace et l'environnement dignes de ce sport. Installé dans le site prestigieux d'une ancienne plantation de canne à sucre et rhumerie, il garde encore ce parfum nostalgique de la grande époque coloniale.