Ecosse

Infos touristiques

Pourquoi ne pas jeter l'ancre pour profiter des autres visages de l'Ecosse!

Écosse, pays de légendes... et bien plus encore. Si les fantômes et le monstre du Loch Ness attirent encore quelques curieux, la plupart des voyageurs recherche le subtil mélange entre une nature brute et sauvage, une histoire riche et une culture singulière.
Écosse, terre de brume... Les amoureux de landes couvertes de bruyères et de lochs romantiques, de falaises et de cascades rentreront comblés, surtout s’ils s’aventurent dans le nord-ouest du pays, à la découverte des Highlands. Cette région figure parmi les mieux préservées d’Europe : moins de dix habitants au kilomètre carré ! On y trouve peut-être une plus forte densité de moutons qu’ailleurs... quelques vaches atypiques aux poils longs et à la frange rebelle (Highlands cows), ainsi que d’innombrables phoques et oiseaux qui peuplent la multitude d’îles.
Quant aux Écossais, on les découvre chaleureux et généreux. Tout comme leur cuisine... pour prévenir de l’hiver rigoureux. Goûtez donc le haggis, la fameuse panse de brebis farcie, tant redoutée chez nous et pourtant plébiscitée ""meilleur plat d’Écosse"".

L'Ecosse c'est aussi le paradis du golf. On dit qu'il fut inventé par des bergers qui s'ennuyaient au milieu de leurs moutons et qui, un jour, imaginèrent un passe-temps pas bien malin : à l'aide de leur crosse de berger, ils expédiaient des cailloux ou des crottes de mouton séchées dans les terriers de lapins. Les prestigieux golf clubs d'Édimbourg et de Saint Andrews ont été fondés dès le milieu du XVIIIe s par des gentlemen.
L'Écosse compte plus de 550 terrains de golf et souvent les droits d'entrée sont vraiment modiques. Les greens les plus anciens et les plus sélects entretiennent une tradition rigoureuse et exigent un parrainage,

L'Ecosse, c'est aussi une fabuleuse zone de randonnées : des promenades familiales aux longues marches de chevronnés, les Highlands font le bonheur de tous les randonneurs. Les chemins sont praticables d'avril à octobre, avec parfois encore de la neige en début de saison. Les Munros, baptisés du nom de leur compilateur (à la fin du XIXe s), désignent quelque 284 sommets d'une altitude supérieure à 3 000 pieds (soit 914 m), que tout montagnard écossais se fait un devoir de gravir au cours de son existence.